« En toute intimité 2 » Ecoute ton corps

Je suis enrouée depuis 2 jours maintenant, je viens de lire la signification dans le livre de Jacques Martel « le grand dictionnaire des malaises et des maladies ».
La signification est bluffante. Depuis une semaine je me dis que je dois faire une pause. 7 jours off sans PC sans répondre au téléphone … 7 jours pour moi, pour me ressourcer.
Mon corps est tellement puissant et connecté à mes émotions que quand j’ai « appris » ou « compris » que je n’allais pas pouvoir m’accorder cette pause, (je voulais partir une semaine en croisière et à cause du budget j’ai décidé de ne pas partir), je suis « tombée » malade.
Migraine, fatigue, maux de gorge. J’étais tellement déçue de ne pas pouvoir déconnecter pendant 1 semaine que « BIM », mon corps s’exprime en me disant que j’en ai vraiment besoin et au moins j’écoute au plus il s’exprime fort.

Là je suis à ma première journée off et j’ai plus de voix, je suis obligée de me taire et d’écouter ce que mon cœur et mon corps désirent.
Nous somme des êtres extraordinaires, tout est lié. Et le plus magique c’est que les 2 jours qui viennent sont libres donc propices à ce que mon corps et mon âme souhaitent.
La magie des situations est bluffante quand on regarde le côté positif, car je peux tres bien stresser car j’ai pas de clients et que ça peut être juste pour finir le mois, que j’ai plein « d’obligations » et de choses à faire mais NON, je décide d’écouter mon corps, de faire confiance à mon corps et à mon âme. Ils savent tellement mieux que mon mental ce qui est bon pour moi.

Faire confiance à la vie, à l’univers pour s’écouter même si cela va à l’encontre des opinions, de l’éducation, de … toutes les excuses que l’on se donne.
Se poser et s’écouter, écouter son corps car il parle hahahahaha.

Je suis dans la gratitude pour ce moment de prise de conscience que je suis dans le bon, pour moi.
Je pourrais très bien aller aider ma sœur qui aide sa belle mère, j’en ai envie mais c’est aussi important de s’aider soi d’abord et mon corps me le demande.
J’aurai l’occasion de les aider quand je me serai aidé moi même d’abord !

C’est un acte d’amour pour soi de s’écouter vraiment.

Aimez-vous, écoutez-vous, soyez votre propre sauveur !

Avec tout mon amour,
Déborah